IMG_2751

« Parc! »

Belle journée, qui a commencé tôt, 5h15 la petite se réveille et cri et fait du bruit comme chaque matin mais là, elle ne se calme pas.  5h30, c’est le réveil officiel, couche, vêtements, tétage et on regarde un peu la télé.  Jérémie se pointe 6h15, anormal, il a un cours de RCR tôt.  Cool, on se fait des oeufs, toasts, bacons, la petite mange avec nous.  Ensuite je décide de sortir au parc avec la petite.  C’est tout trempe dehors, mais il est trop tard j’ai déjà indiqué à Océanne qu’on allait au parc, alors au parc nous serons.  Elle s’assoit entre temps dans une pelouse du voisinage et se mouille tout le derrière.  Bravo, le gros, fait pas 5 mins que t’es parti et elle est déjà a changer.

Rendu au parc, les balançoires ont un fond d’eau, j’ai beau expliquer en détail à Océanne qu’on ne peut pas car c’est tout trempe, mais ses yeux me disent: « Je veux me balancer au parc, papa ».  Bah, anyway elle a le cul tout mouillé déjà.  Après la balançoire c’est la glissade d’eau et le suçon en finale.  Elle cours pour changer de manège, tombe dans le sable mouillée, elle est toute sale.  Après une séance de nettoyage on retourne se balancer.  Le soleil commence a se pointer et tranquillement tout sèche.  Océanne commence a être écœuré du parc, on sort.

Elle marche à côté de moi, fier de marcher sans me tenir la main. Arrivé au trottoir, elle regarde une voiture, elle focus sur la voiture, elle ne voit pas le poteau devant elle.  Je lui dis attention Océanne en me penchant pour l’empêcher de rentrer en contact avec le poteau, mais au lieu de l’éviter vers moi, elle l’évite vers l’autre côté et je n’arrive pas à l’attraper, elle perd l’équilibre et tombe sur la poubelle de la ville situé tout prêt, tête première.  Sur le coup, l’impact m’a apparu mineure, mais la peau de bébé c’est fragile car sa joue, après un nettoyage, était rouge sang. Océanne s’est mise à braillé et c’est assez rare qu’elle braille que parce qu’elle a eu peur donc elle a vraiment mal.

Une belle éraflure en pleine figure, super, pourtant ça s’était quand même bien passé au parc.  Je la ramène à la maison dans mes bras en la consolant.  En arrivant je nettoie sa belle joue, ensuite je réalise que le chat a vomi sur le tapis, ouin, pas une superbe journée finalement.  Je laisse le flambeau à ma douce-moitié et je vais tenter de récupérer un peu de sommeil.  J’entends Océanne qui pleurs encore, j’ai su qu’elle était tomber de sa table à pique-nique en jouant avec Émilie avec la pâte à modeler.  On quitte la maison pour Trévi, pour aller chercher ma pompe en réparation.  On fait un saut au Costco à côté, la petite jase et tout le monde nous regarde et se demande pourquoi on a gifler cette petit avec la joue toute rouge comme ça. La petite elle a déjà oublié ça et elle jase et chante et parle et je me fie à elle pour retrouver Marjo dans le Costco, c’est fou comme il y a du monde à Pointe-Clair un Samedi matin.

Au retour, dîne et ensuite la sieste, la petite me demande le lit elle ne veux pas que je la berce, probablement peur qu’il lui arrive encore de quoi.  Moins de chance de se faire mal dans le lit rempli de coussin sur les côtés.  Je vais couper le gazon, la petite se réveille, en maudit, je vais la chercher, je le change, elle se retourne constamment, pas évident.  Elle se fâche et fait la grève de se tenir d’elle-même, sont corps subit la gravité et sa face atteint sur le rebord de la table à langer en bois, Super…  On n’arrive pas à la calmer mais elle ne semble pas avoir de bleu supplémentaire.  Marjo l’allaite, ça la calme.

Je sors les vélos, fait trop beau pour rester à l’intérieur.  On sort tous direction Lachine, ok, direction un peu plus à l’ouest de LaSalle alors.  La petite est contente, bizarrement elle ne veut pas qu’on la touche, probablement peur qu’on lui fasse encore une fois se cogner quelque part.  Après une trentaine de mousse blanches dans le nez et dans la bouche on retourne vers la maison.  On arrête pour voir des bébés canards (4-5), des bébés outardes (plus de 16!).  Émilie veut ramener une outarde à la maison, Marjo dit qu’on ne saurait pas où la mettre, moi je sais, dans le four! Bizarrement, ça fait encore rire.  Sur le retour on décide d’aller au parc (pas le même).  Cette fois pas d’accident, la petite s’amuse avec Émilie.

À l’heure du souper c’est la planification de la journée de Dimanche.  Émilie s’en va faire son triathlon à Lachine.  Bizarrement, l’an dernier Émilie était tombé et s’était fait bobo partout sur le visage.  Je me demande si ce n’est tout simplement pas passé à Océanne cette année.  On va donc espérer fortement qu’Émilie pourra finir sa compétition et pourra avoir du plaisir.  Ça commence très tôt, super…  Je vais donc essayer de me coucher tôt.  Mais il y a le hockey ce soir, lol.